lock youtube-play shell warning

Histoire de la credencial

Au Moyen Âge, le pèlerin qui voulait partir sur un Chemin de Compostelle devait demander une lettre de créance à son évêque, seule autorité qui pouvait donner cette autorisation. Le pèlerin devait être un bon chrétien et être reconnu comme tel par ses concitoyens. Une petite enquête précédait généralement la remise de la lettre.

Une fois la lettre obtenue, le futur pèlerin faisait son testament, car il n’était pas sûr de pouvoir revenir. Plusieurs mouraient en route, soit de maladies, soit victimes des bandits ou des loups croisés dans les régions montagneuses. Quelques-uns, trop faibles pour revenir, s’installaient le long du Camino francés, leur pèlerinage accompli. Ce voyage pouvait durer cinq, dix ans, selon la distance à parcourir.

Le jour du départ, le pèlerin assistait à la messe avec les gens de sa paroisse et recevait la bénédiction du curé. Durant la cérémonie, le prêtre bénissait une petite pierre que le pèlerin devait apporter et lancer dans son dos au pied de la Cruz de Ferro (la Croix de fer), peu après Rabanal del Camino. Comme cette petite pierre contenait tous les vœux des gens de la paroisse, le pèlerin devait tout faire pour la protéger.

La cérémonie terminée, le pèlerin faisait ses adieux à sa famille, à ses amis qui l’accompagnaient en cortège jusqu’au prochain village. Les gens le quittaient au milieu des larmes, ne sachant pas s’ils le reverraient un jour. Le pèlerin prononçait alors la phrase magique : « Je reviendrai si Dieu le veut ».

Le pèlerin devait présenter sa lettre de créance à chaque fois qu’il arrivait dans un refuge pour pèlerin. Comme il ne portait que très peu d’argent, il devait souvent s’arrêter pour travailler quelques jours dans les « domaines » consacrés pour les pèlerins et administrés par des ordres religieux, que l’on appelait aussi en espagnol los hospitales. Comme fruit de son travail, il recevait un sauf-conduit qui lui permettait d’être reçu dans le prochain domaine. Ainsi de domaine en domaine, au bout de quelques années, il atteignait Saint-Jacques-de-Compostelle.

S’il décidait de revenir chez lui, il devait faire les mêmes démarches, mais en sens inverse. Cette fois, cependant, il portait fièrement sa coquille de Saint Jacques, ce qui, dit-on, le protégeait de tous les dangers.

Aujourd’hui, la credencial est un document couleur, produit au Québec, pour l’Association du Québec à Compostelle. Il est cartonné en couverture et un peu plus résistant à l’eau que les versions originales. Il est à noter que les dessins, images et textes sont utilisés avec l’autorisation du diocèse de Santiago. D’une dimension de 9 cm sur 16,5 cm, facilement mis en poche, il inclut le logo de l’Association, quelques adresses importantes, vos coordonnées personnelles, un espace pour notes diverses, une carte des principaux chemins et une section dépliable en 10 volets pour recueillir les divers tampons caractéristiques des gîtes ou albergues.

Ce carnet de pèlerin s’obtient moyennant certaines conditions précisées plus loin et est remis normalement lors de Coups d’envoi régionaux. On peut aussi le recevoir par la poste.

Demande de credencial

Conditions d’obtention de la credencial québécoise

Afin d’obtenir gratuitement la credencial québécoise, vous devez :

  • Être membre en règle de l’Association ;
  • Connaître le nom de la ville européenne où le pèlerinage débutera, ainsi que la date du départ à partir de cette ville qui doit se situer dans les 12 mois suivant la demande d’émission de la credencial québécoise ;
  • Avoir complété, signé et fait parvenir le formulaire de la credencial québécoise, soit par la poste ou par courriel (formulaire numérisé et signé), dans un délai raisonnable, avant la date de votre départ ou avant la date choisie pour le Coup d’envoi régional, à une ou un responsable de l’émission de la credencial selon les modalités prévues sur le formulaire de demande de credencial.

Obtention de la credencial québécoise pour une personne mineure

La credencial est gratuite à condition que la demande soit effectuée par un membre en règle de l’Association faisant partie de la famille du mineur. Il y a également un programme pour les institutions scolaires qui ont un projet avec les jeunes.

Où et comment l’obtenir?

Les Coups d’envoi sont des moments forts de la démarche. En effet, ils permettent aux regroupements régionaux de notre Association de manifester leur solidarité aux pèlerins partants en leur remettant leur credencial au moment d’une activité spécialement conçue pour l’occasion.

Au Moyen-Âge, les gens du village accompagnaient le pèlerin jusqu’au village voisin, aujourd’hui, nous avons cette façon différente de leur signifier notre soutien.

Les pèlerins qui souhaiteraient recevoir leur credencial dans une autre région que la leur peuvent également faire ce choix.

Ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas assister au Coup  d’envoi peuvent recevoir leur credencial par la poste. L’adresse du responsable de votre région est inscrite sur le formulaire. Un délai maximal de 1 mois doit être prévu.

Pour faire votre demande de credencial, veuillez remplir le formulaire en cliquant ci-dessous. Ensuite, imprimez-le et faites-le parvenir à la personne responsable des credenciales de votre région.